Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mai 2017 4 25 /05 /mai /2017 05:00

 Fête de l'Ascension
25 Mai 2017
Jésus Christ au Ciel, quarante jours après Pâques.
L'épisode de l'Ascension nous est relaté par l'évangile de Marc (chapitre 16, verset 19), l'évangile de Luc (chapitre 24, verset 51) et par le livre des Actes des Apôtres (chapitre 1, versets 9-12).
D'après les Actes des Apôtres, l'Ascension a lieu le quarantième jour après la résurrection du Christ. C'est pourquoi cette fête est chaque année célébrée le jeudi de la 5e semaine après Pâques. La fête de Pâques étant mobile, celle de l'Ascension l'est aussi.
Luc rapporte que "tandis qu'Il les bénissait, Il se sépara d'eux et fut emporté au Ciel". Il ajoute qu'ils "retournèrent à Jérusalem emplis de joie" (Luc 24,52).
Pourtant, d'après l'Évangile, chaque fois que le Christ a quitté les apôtres, ceux-ci étaient désemparés. Après l'Ascension, au contraire, les apôtres s'en retournent heureux à Jérusalem. Étonnamment, ils ne se sentent pas abandonnés.
Les apôtres, à qui le Christ a annoncé la venue prochaine de l'Esprit Saint sur eux, ont confiance dans sa Parole : "Je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde" (Matthieu 28, 20).
L'Ascension est un événement heureux : Jésus ressuscité, entré dans la gloire du Père, demeure avec nous et ne cesse d'intercéder auprès du Père. C'est pourquoi le temps de l'absence que semble ouvrir l'Ascension n'est pas un temps vide : les chrétiens demeurent unis dans la foi et les sacrements au Christ. Ils vivent dans l'Espérance de la résurrection, puisque la résurrection du Christ a annoncé celle des hommes.
L'Ascension est en outre source de liberté : loin de s'imposer aux hommes, le Christ les laisse libres de croire, et donc d'aimer véritablement.
L'Ascension est ainsi l'une des fêtes les plus importantes du calendrier chrétien, célébrée au cours d'une messe solennelle. La couleur des ornements liturgiques (vêtements du prêtre et ornements de l'autel) est le blanc, couleur qui représente dans l'Église la lumière et l'allégresse. Les lectures se rapportent toutes à l'événement de l'Ascension. La prière eucharistique, ainsi que la bénédiction finale, sont propres à la liturgie de l'Ascension.

http://www.imagerun.info/img171/c9vx6rdyketan4vk.gif

l'ascension
Giotto

http://i50.tinypic.com/ipaxcg.jpg

$$$$$$$$$$$$$$$$

http://i49.tinypic.com/6ycpvs.jpg

$$$$$$$$$$$$$$$$

l'ascension
$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

Joyeuse fête de l'Ascension à tous
http://www.imagerun.info/img171/c9vx6rdyketan4vk.gif

Voir les commentaires

Repost 0
Published by janine - dans l'ascension
commenter cet article
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 05:00

Région Auvergne
Département de l'Allier
Préfecture Moulins
Sous-préfecture Vichy et Montluçon
Montagne Bourbonnaise
Villages de Montagne Bourbonnaise
Il faut découvrir cette région à pied grâce aux sentiers de grande randonnée, ou en voiture : se découvre alors un pays couvert de forêts, les sommets s'élèvent hardiment au dessus des vallées où abondent ruisseaux à truites et pittoresques cités.
C'est le toit du département, aux points de vue remarquables et aux légendes aussi nombreuses que les rochers aux légendes, aussi nombreuses que les rochers aux noms évocateurs : pierres percées, pierres à bassins, pierres branlantes.

Montagne Bourbonnaise 2



Lapalisse (Texte Miguel Bravo) : ce sont, on le sait, les vérités de La Palice (orthographe onomastique) qui font la renommée de Lapalisse (orthographe actuelle). On sait également qu’à l’origine de ces vérités est une chanson et une déformation : le « il faisait encore envie » de la chanson, est devenu « il était encore en vie » connu dans toute la Francophonie. Or, Lapalisse est un magnifique village situé entre les plaines bourbonnaises et les hautes terres de la Montagne. En entrant dans la ville, on découvre un spectacle grandiose. Dominées par le château construit entre les XIe et le XIIIe siècle (avec sa chapelle, monument historique du XVe siècle), les ruelles s’étagent jusqu’au pont sur la Besbre dans un amoncellement de maisons tout à fait pittoresque.

Ferrière s/Sichon (Photo Jacky Proyart) : comme le laisse deviner le nom du village, on a exploité ici le minerai de fer depuis les temps les plus anciens. Au XIIe siècle, s’édifie l’église St Mayeul et le bourg attire foires et marchés. Au milieu du XIXe siècle, il compte plus de 3 300 habitants, avant que la création, en 1880, des communes de Lavoine et La Guillermie ne le vide d’une bonne moitié de sa population. Riche d’un patrimoine historique et naturel important, le village attire chaque année un nombre grandissant de visiteurs.

Châtelus : le château du XIIe siècle dominait le bourg, sa mention la plus ancienne remonte à 1196. Abandonné dès le XVe siècle, il n’en reste aujourd’hui que la Maison des Dîmes qui était le corps de garde de l’ancien château fort. Le village ne manque pas d'autres attraits avec la butte féodale, le jardin public, l'église St Cyr, le faubourg de Gribory avec son moulin en activité et enfin le musée de l'école.


 

 

Repost 0
Published by janine - dans l'auvergne
commenter cet article
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 05:00

Région Auvergne
Département de l'Allier
Préfecture Moulins
Sous-préfecture Vichy et Montluçon
Montagne Bourbonnaise
Villages de Montagne Bourbonnaise
Il faut découvrir cette région à pied grâce aux sentiers de grande randonnée, ou en voiture : se découvre alors un pays couvert de forêts, les sommets s'élèvent hardiment au dessus des vallées où abondent ruisseaux à truites et pittoresques cités.
C'est le toit du département, aux points de vue remarquables et aux légendes aussi nombreuses que les rochers aux légendes, aussi nombreuses que les rochers aux noms évocateurs : pierres percées, pierres à bassins, pierres branlantes.

Montagne Bourbonnaise  1

Châtel Montagne (Photo Pierre Tichadou) : situé aux confins des départements de l'Allier et de la Loire, c'est un petit bourg bâti sur un col, dont sa situation lui a valu d'être un des lieux importants de la vie de la Montagne Bourbonnaise, et ce bien avant le XIIIe siècle pendant lequel les Montmorillon eurent alors un château, dont il ne subsiste qu'une partie du donjon et de l'enceinte. A voir absolument, l'église romane, dédiée à Notre Dame et qui fut rattachée à Cluny, un très bel édifice dont le granit sublime la lumière du soleil, particulièrement au couchant. Le village fait parti des villages de charme de l'Allier.

Arfeuilles : il s'agit d'une jolie bourgade, agréablement fleurie, qui montre un visage pimpant et sait dévoiler ses trésors à qui se montre patient. Elle recèle en son sous-sol quantité de souterrains attestant d’un passé fort ancien. Au XVe siècle, les seigneurs de Montmorillon y élevèrent un château dont on peut toujours admirer les vestiges. Il comportait cinq étages et le donjon carré mesurait 16 mètres de côté. Au XVIIe siècle, il devint propriété d’un certain Philippe de Guillard, faux monnayeur notoire, condamné à mort et exécuté à Moulins. Le château fut rasé sur ordre de Richelieu.

Le Mayet de Montagne : capitale de la montagne bourbonnaise au sud est de Vichy, cette pittoresque bourgade est installée dans la vallée du Sichon. Le village fut de tout temps un carrefour de routes et une étape obligée où montures et voyageurs soufflaient un brin. Un relais de poste important s’y installa dès la fin du moyen âge et le bourg devint un centre prospère de meunerie.


 

 

Repost 0
Published by janine - dans l'auvergne
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 05:00

Région Auvergne
Département de l'Allier
Préfecture Moulins
Sous-préfecture Vichy et Montluçon
Villages de Sologne Bourbonnaise
Entre Loire et Allier, coule la Besbre en Sologne Bourbonnaise. La région se présente comme un pays de bas plateaux, aux horizons sans fin. De nombreux étangs occupent le fond des vallons tandis que les hauts de pays sont couverts de bruyères et surtout, de bois et de taillis.
C'est le paradis de la pêche, de la chasse et... un grand pays d'élevage, plein de charme et de mystère. Les châteaux sont le principal ornement architectural de ce pays.

Villages de Sologne Bourbonnaise 3



Étang des Trembles -

Jaligny s/Besbre : cette petite bourgade champêtre du Val de Besbre est une ancienne ville fortifiée dont l'enceinte protectrice avait la forme d'un demi cercle. Ce village est aussi l'une des plus anciennes villes closes du Bourbonnais et le siège d'une seigneurie importante qui a compté dans l'histoire. L'église St Hippolyte dont la coupole est rehaussée par des peintures murales du XVIIIe siècle, abrite une statuaire particulièrement intéressante. Les ruelles anciennes ont conservé quelques vestiges des anciennes fortifications. A admirer encore le château de style renaissance qui mire volontiers ses tourelles coiffées de poivrières dans les eaux claires de la Besbre.

Yzeure


 

 

Repost 0
Published by janine
commenter cet article
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 05:00

Région Auvergne
Département de l'Allier
Préfecture Moulins
Sous-préfecture Vichy et Montluçon
Villages du Bocage Bourbonnais
Ce pays se compose de quatre micro régions : le pays de Tronçais, le pays du Bocage, le Val de Cher et une partie de la Combraille. La forêt de Tronçais est la plus belle chênaie d'Europe, grâce à Colbert, plantée pour la marine nationale. La région de Moulins donne un bon aperçu du bocage avec de grandes parcelles peuplées de châteaux au milieu de parcs.
Lieu de détente et de loisirs, le Val de Cher longé par le canal de Berry est aussi le pays des églises romanes de style berrichon. Enfin, il faut découvrir le pays de la Châtaigneraie, zone de collines entaillées par des rivières.

Villages du Bocage Bourbonnais 3

Agonges (Photo Mireille Grumberg) : la commune forte d'un patrimoine historique important, est une étape incontournable pour le visiteur. Son église du XIIe siècle et ses nombreux châteaux et demeures témoignent de son riche passé. L'église a été construite au cours du XIIe siècle et a connu plusieurs restaurations successives. Dans l'écrin de son village, ouvrant tel un belvédère sur le paysage vallonné du bocage environnant parsemé de châteaux, l'édifice est plein de charme. Son clocher résonne toujours indiquant les heures et les demi heures. Des messes ont lieu régulièrement.

Souvigny (Photo Guillaume Chevillot) : les richesses architecturales de cette cité, son passé religieux et historique ainsi que sa fête médiévale attirent chaque année nombre de touristes. L’ensemble prieural avec sa célèbre colonne du zodiaque fait partie du patrimoine exceptionnel de cette commune. Il faut savoir encore que la cité, devenue à partir du XIIIe siècle, petite capitale du Bourbonnais, eut à subir les foudres de la Révolution : son église St Marc fut vendue comme bien national, avant de redevenir, en 1877, église paroissiale.



 

Repost 0
Published by janine - dans l'auvergne
commenter cet article
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 05:00

Région Auvergne
Département de l'Allier
Préfecture Moulins
Sous-préfecture Vichy et Montluçon
Villages de Sologne Bourbonnaise
Entre Loire et Allier, coule la Besbre en Sologne Bourbonnaise. La région se présente comme un pays de bas plateaux, aux horizons sans fin. De nombreux étangs occupent le fond des vallons tandis que les hauts de pays sont couverts de bruyères et surtout, de bois et de taillis.
C'est le paradis de la pêche, de la chasse et... un grand pays d'élevage, plein de charme et de mystère. Les châteaux sont le principal ornement architectural de ce pays.

Villages de Sologne Bourbonnaise 2



Chatelperron (Photo Michel Vincendeau sur http://www.mesvoyagesenfrance.com) : ce village perché sur sa butte en Val de Besbre, avec son église du XIIe siècle, son vieux château, et en contrebas l’étang avec son vieux moulin, est un magnifique site classé. La Faige y signalait l'existence d'une très belle pierre héraldique composée de trois écussons : celui des ducs de Bourbon à partir de Jean Ier en 1410, celui qu'ils adoptèrent depuis l'alliance du duc Jean II avec Jeanne de France, fille du roi Charles VII, enfin les armes propres de Charles III, connétable de Bourbon.

Montaiguët en Forez (Photo Michel Vincendeau sur http://www.mesvoyagesenfrance.com) : aux confins du Bourbonnais et du Forez, le village possède une porte fortifiée du XVe siècle classée monument historique. Elle abritait probablement dans sa chambre haute, au dessus du passage voûté, la salle capitulaire de l'église qui a été construite à la même époque. Dans le village fortifié, le visiteur pourra encore admirer quelques belles maisons ainsi que le château du XIIe siècle. Ce château a été fortement remanié au XVe siècle par Pierre de la Fin, alors abbé de la Bénissons Dieu.

Chavroches (Texte Miguel Bravo) : ancienne châtellenie du Bourbonnais, Chavroches étage ses maisons sur une colline que le donjon du château signale de très loin. Depuis la route qui longe la rieuse vallée de la Besvre, on accède par des ruelles de ville en forte pente, bordées de vieilles maisons, à l’esplanade ombragée occupée par l’église, le château et le cimetière ; mais on peut y accéder aussi par des sentiers escarpés qui gravissent nerveusement le dénivelé. De là, la vue sur la plaine fertile et sur le plan d’eau est un enchantement. Inscrit au patrimoine, le château est des XIIe et XVe siècles. Bien que très remaniée, l’église à clocher mur spectaculaire de quatre baies, date du XIIe siècle.


 

 

Repost 0
Published by janine - dans l'auvergne
commenter cet article
8 mai 2017 1 08 /05 /mai /2017 05:00

Le 8 Mai :fête de la victoire de 1945

La célébration de ce jour de victoire a considérablement évolué jusqu'en 1981, date à partir de laquelle un consensus s'est fait pour consacrer le 8 mai jour férié et jour de fête nationale.
La capitulation allemande
Le 7 mai 1945, à 2 h 41, l'acte de capitulation allemande est signé à Reims. Les combats doivent cesser le 8 mai à 23 h 01.
La nouvelle est communiquée officiellement le 8 mai à 15 h 00.
Le lendemain, 9 mai, à 0 h 16, la capitulation générale est signée à Berlin. Les Soviétiques, maîtres de la ville depuis le 2 mai, estiment, en effet, que la capitulation de Reims n'est qu'un acte préliminaire. La France, signataire aux côtés des Alliés de ces deux actes, est représentée à Reims par le général Sevez, à Berlin par le général de Lattre de Tassigny. La reddition sans conditions de l'Allemagne nazie met fin en Europe à un conflit de six ans qui a fait plusieurs dizaines de millions de morts.
Le 8 mai, à 15 h 00, les cloches de toutes les églises sonnent officiellement la fin de la guerre tandis que le général de Gaulle en fait l'annonce radiophonique. La population laisse éclater sa joie. Le 8 mai après-midi et le 9 mai sont déclarés exceptionnellement fériés. La foule envahit les rues, entonnant la "Marseillaise" et des chants patriotiques.
Toutefois, la date du 8 mai ne marque pas la fin de la présence militaire allemande sur l'ensemble du territoire, les dernières poches de résistance - Dunkerque, Lorient, Saint-Nazaire - ne tombant que les jours suivant la capitulation du Reich.
Surtout, la victoire ne peut effacer ni les atrocités commises par l'Allemagne nazie, ni ces années durant lesquelles la population s'est trouvée confrontée à des choix qui l'ont divisée.

 

http://i46.tinypic.com/2cmvrbb.jpg

http://i47.tinypic.com/mbo58j.jpg

La liberté guidant le monde

http://i48.tinypic.com/sq1m6d.jpg
$$$$$$$$$$$$$$$$

http://i46.tinypic.com/4013o.jpg

$$$$$$$$$$$$$$

http://i46.tinypic.com/10dxe39.jpg

  Je vous souhaite une bonne journée du 8 Mai
Amitié
http://i46.tinypic.com/2cmvrbb.jpg

Repost 0
Published by janine - dans le 8 mai
commenter cet article
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 05:00

Région Auvergne
Département de l'Allier
Préfecture Moulins
Sous-préfecture Vichy et Montluçon
Villages du Bocage Bourbonnais
Ce pays se compose de quatre micro régions : le pays de Tronçais, le pays du Bocage, le Val de Cher et une partie de la Combraille. La forêt de Tronçais est la plus belle chênaie d'Europe, grâce à Colbert, plantée pour la marine nationale. La région de Moulins donne un bon aperçu du bocage avec de grandes parcelles peuplées de châteaux au milieu de parcs.
Lieu de détente et de loisirs, le Val de Cher longé par le canal de Berry est aussi le pays des églises romanes de style berrichon. Enfin, il faut découvrir le pays de la Châtaigneraie, zone de collines entaillées par des rivières.

Villages du Bocage Bourbonnais 2

Néris les Bains (Photo Didier Tais) : destination à la fois thermale et touristique, la ville est une cité qui propose des activités variées dont il faut apprécier le charme et la douceur de vivre. L'environnement préservé, la beauté des parcs et jardins sont propices aux loisirs et aux activités de plein air. Néris les Bains possède un patrimoine particulièrement riche. Des trésors d'architecture se dévoilent au détour des rues ; les vestiges gallo-romains côtoient le style belle époque et les infrastructures actuelles.

Huriel (Photo David Jimmink) : dans un paysage vallonné et boisé du Val de Cher, Huriel est une ancienne ville close qui fut, autrefois, un lieu militaire stratégique qu'utilisèrent les Bourbons. La commune conserve aujourd'hui deux vestiges de son histoire : un donjon seigneurial et une église, jadis siège d'un prieuré bénédictin. Ces édifices remarquables, tous deux des XIe et XIIe siècles, sont classés l'un et l'autre "monuments historiques". Au siècle dernier, un grand vignoble constituait la principale richesse de la commune d'Huriel et la quasi totalité de la population vivait de la vigne, qui couvrait alors 1 200 hectares. En 1886, le phylloxéra a ravagé la vigne et aujourd'hui, seuls une dizaine d'hectares subsistent. Depuis la disparition de la vigne, la population d'Huriel est devenue essentiellement ouvrière et agricole.

Besson (Photo Eric Wanner sur http://chtoric67.canalblog.com) : rares sont les villages entourés d'autant de châteaux : trois au total ici. La petite bourgade située en plein coeur du Bourbonnais possède outre ces châteaux, une église romane. Elle fut jadis le théâtre de splendeurs aujourd'hui disparues dans la mémoire collective, mais sculptées dans la pierre. Témoignage de ce passé révolu, l'église possède un clocher trapu et deux beaux portails décorés de feuillages stylisés et d'animaux fantastiques. Davantage qu'un vestige suranné, cet édifice demeure un joli fleuron de l'art auvergnat.


 

 

Repost 0
Published by janine - dans l'auvergne
commenter cet article
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 07:09

Région Auvergne
Département de l'Allier
Préfecture Moulins
Sous-préfecture Vichy et Montluçon
Villages de Sologne Bourbonnaise
Entre Loire et Allier, coule la Besbre en Sologne Bourbonnaise. La région se présente comme un pays de bas plateaux, aux horizons sans fin. De nombreux étangs occupent le fond des vallons tandis que les hauts de pays sont couverts de bruyères et surtout, de bois et de taillis.
C'est le paradis de la pêche, de la chasse et... un grand pays d'élevage, plein de charme et de mystère. Les châteaux sont le principal ornement architectural de ce pays.

Villages de Sologne Bourbonnaise 1


Montaigu le Blin (Photo Pierre Tichadou) : le château du moyen âge de ce village occupe un vieux site celtique. Les arbres du parc ont mérité le classement du site. La fière forteresse du village fut construite au début du XIIIe siècle selon une nouvelle conception de l'architecture militaire. La façade nord a été reconstruite et agrandie au XVe siècle, avec la construction d'une vaste tour par Geoffroy de Chabannes. Six tours sur les neuf qui composaient la forteresse d'origine restent en place aujourd'hui et permettent d'apprécier dans son ensemble la construction du XIIIe siècle. La tour dite "des de Chabannes", entièrement restaurée, est ouvertes aux visites sur ses trois niveaux.

Billy (Photo Pierre Tichadou) : place forte massive qui surveille son gué, cette cité sur l'Allier est protégée par une succession de murs d'enceinte, de remparts concentriques qui semblent tomber vers l'Allier et les marais. Partout des vestiges rappellent le passé militaire de cette grande forteresse militaire : l'imposante capitainerie, l'immense porte fortifiée du château, l'auditoire et son beffroi et enfin la fameuse brèche faite à coups de canon par les protestants en 1576 et qui livra le village au feu. De petites maisons secrètes, parfois à pans de bois, regardent indéfiniment l'horizon par dessus les remparts. Ce village figure parmi les villages de charme de l'Allier.

Chevagnes (Photo Eric Wanner sur http://chtoric67.canalblog.com) : situé en Sologne bourbonnaise, le territoire de Chevagnes étonne par ses champs verdoyants aux chênes aux feuilles argentées l'automne. Les maisons à colombages, parfaitement restaurées et dont la plus vieille date de 1466, situées dans le quartier ceinturant l'église. Dans ce pittoresque village, il faut découvrir l'église St Xyste et St Nizier, avec son inscription murale extérieure partiellement effacée mais encore visible datant de 1793, de même l'actuelle mairie, vieille bâtisse du XIXe siècle, et enfin le chemin du pont des Ternes, lieu de promenade et de flâneries.


 

 

Repost 0
Published by janine - dans l'auvergne
commenter cet article
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 05:00

Le premier mai
Le 1er mai, est un jour férié, c'est la fête du travail.
Depuis 1947, le 1er mai est un jour chômé et payé en France.
Traditionnellement ce jour est consacré aux défilés des syndicats dans les grandes villes.
C'est aussi un jour de fête pour le muguet, car la tradition populaire veut qu'on offre un brin de muguet comme porte bonheur.
Origine du premier mai
La Fête du Travail
1793, le 24 octobre, dans son rapport sur le calendrier lu à la Convention, Fabre d'Églantine institue une fête du Travail, le 19 septembre.
Saint-Just, dans les Institutions républicaines, établit des fêtes publiques le 1er de chaque mois.
La fête du Travail aura lieu le 1er pluviôse (20 ou 31 janvier.).
1848 la Constitution institue une fête du Travail dans les colonies pour effacer les dégradations dues à l'esclavage, elle est fixée au 4 mars (abolition de l'esclavage en France et dans les colonies).
  Le muguet du 1er mai :
Le premier mai, c'est aussi la fête du muguet cueilli en forêt en famille.
C'est un porte-bonheur car c'est la fleur qui symbolise le BONHEUR.
En 1890, lors du premier mai, les manifestants portent un petit triangle rouge, symbole de la division de la journée de travail en "trois huit " :travail, sommeil, loisirs.
Plus tard, ils fleuriront leurs boutonnières d'églantines, symbole de la foi en la Révolution et fleur traditionnelle du nord de la France (d'où le surnom donné aux socialistes vers 1900 : les églantinards).
1907, lors du 1er mai,  le muguet, fleur traditionnelle de l'Ile-de-France (Chaville, Meudon), apparaît.
1936, au 1er mai, on vend des bouquets de muguet cravatés de rouge

http://www.imagerun.info/img139/xxzfub5blwds7l3g.png

http://i58.tinypic.com/bfkf1y.jpg
$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

http://i42.tinypic.com/2h6ziip.jpg

  Que ce brin de muguet vous apporte l'amour,le bonheur et la joie
 

http://i40.tinypic.com/5egyg4.jpg

La fête du travail.
N'oublions pas que le premier mai est aussi la fête du travail
Bises à tous
Votre amie
Janine

http://www.imagerun.info/img171/tlf6ci0iqjwmnarf.gif

 

Repost 0
Published by janine - dans premier mai
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de nenette206
  • Le blog de nenette206
  • : je suis retraitée j' habite la région Bourgogne ce blog je l ' ai créer pour amitié et mettre mes images que j 'aime
  • Contact

Bonjour

la  banniere  et  le  fond  de  mon blog    a  était    faites  par

  PteFleurs son site  c 'est  ici

je vous souhaites  une  bonne semaine

Recherche

il est l 'heure