Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 05:00

Région Auvergne
Département du Puy de Dôme
Préfecture Clermont-Ferrand
Sous-préfecture Issoire et Riom
Villages du Livradois Forez
c'est une succession de plateaux granitiques boisés, entaillés par une multitude de cours d'eau et séparés par la vallée de la Dore, affluent de l'Allier. Cette Auvergne que l'on dit "côté Soleil levant" est un trésor de savoir-faire et de traditions.
Les villes coutelières et papetières agrémentent le paysage ; les jasseries des Hautes Chaumes sur les monts du Forez et les nombreux musées et châteaux jalonnent la Route des Métiers.

Villages du Livradois Forez 4

Fayet le Château : du fait de la nature de son sous-sol en terrain granitique, la cité fut très longtemps un village de carriers et de tailleurs de pierre, travaillant le granite bleu. Sous le patronage de St Pierre aux Liens puis de St Barthélemy, l'église du village présente des parties romanes et gothiques comme ses chapelles. La commune conserve les vestiges d'un château celui de Seymiers dont l'origine est un ancien château fort et qui comporte un donjon encore debout.

Reignat : dans ce village, l'arkose blonde se marie merveilleusement à la tuile rouge, rappelant les villages méridionaux. Mais ce qui fait le charme de ce lieu, c'est son architecture particulière de fortification villageoise circulaire liée à l'histoire. Au moyen âge, la multiplication des systèmes défensifs de divers types eu pour conséquence de créer au centre de nombreux villages, un noyau aux maisons serrées, séparées par des ruelles étroites de manière à ne pas perdre de place et à permettre au plus grand nombre de personnes possible d'y trouver un refuge. Les quartiers de ce type (souvent appelés "forts villageois") constituent encore aujourd'hui un trait caractéristique de nombreux bourgs auvergnats. Le village dispose également d'une église gothique du XIVe siècle où les murs sont percés de meurtrières, également d'anciens lavoirs, de nombreuses génoises et enfin d'un four communal.

Sauviat : ce village bien situé sur un éperon rocheux domine un méandre encaissé de la Dore. Du belvédère aménagé derrière l'ancienne mairie, la vue se porte sur le barrage et l'usine hydroélectrique qu'il alimente. L'église qui date du XIVe siècle a été construite tout en granit : elle dispose d'une nef unique ainsi qu'un massif clocher carré. A noter également la présence d'un château privé dans le bourg.
$$$$$$$$$$$$$$$

St Dier d'Auvergne : ce village s'est développé dans un bassin d'effondrement d'où une grande diversité de roches visible au travers des maisons du bourg. Le relief est très animé, le bassin étant creusé par le ruisseau, le Miodet, qui traverse le bourg en amont et en aval et creuse son sillon dessinant le relief. Outre l’église et le prieuré du XIIe siècle, il faut faire une halte à la mairie inscrite aux bâtiments historiques, et à sa cour fermée dans laquelle se trouve l’antenne de l’office du tourisme. Ce sont là des lieux d’expositions appréciés. L’illumination de cet édifice est également à voir. Depuis quelques années, le village a été entièrement restauré pour offrir le meilleur équilibre entre verdure et patrimoine architectural reconnu. Il est considéré parmi les villages remarquables d'Auvergne.



 

 

Repost 0
Published by janine - dans l'auvergne
commenter cet article
25 juin 2017 7 25 /06 /juin /2017 17:49

Région Auvergne
Département du Puy de Dôme
Préfecture Clermont-Ferrand
Sous-préfecture Issoire et Riom
Villages du Livradois Forez
'est une succession de plateaux granitiques boisés, entaillés par une multitude de cours d'eau et séparés par la vallée de la Dore, affluent de l'Allier. Cette Auvergne que l'on dit "côté Soleil levant" est un trésor de savoir-faire et de traditions.
Les villes coutelières et papetières agrémentent le paysage ; les jasseries des Hautes Chaumes sur les monts du Forez et les nombreux musées et châteaux jalonnent la Route des Métiers.

Villages du Livradois Forez 3



Viverols (Photo Emile Taillefer) : à l'extrême pointe sud est du Puy de Dôme, au cœur des monts du Forez, ce village est un bourg d'accueil équipé pour le tourisme et attentif à ses hôtes. C'est aussi un beau village, pétri d'histoire. Autour du château dont les tours datent du XIIIe siècle, de vielles maisons pittoresques s'alignent le long des ruelles pentues. La maison du Bailli, celle de l'intendant, le prieuré bénédictin du Xe siècle, le réfectoire des moines, ont gardé au fil des ans leur fière allure de magnifiques demeures.

Chas (Photo Emile Taillefer) : c'est une de ces bourgades auvergnates qui ont su rester hors du temps. Disputant au blé sa prééminence, betteraves, maïs et tabac côtoient des productions originales et anciennes, telle que cette culture d'ail, probablement introduite au moyen âge par les gens d'église. On pénètre dans le village par une porte fortifiée surmontée d'une campanile en fer forgé. Sur place, une intéressante fontaine en lave de Volvic comprend un bassin octogonal ayant en son centre une colonne avec chapiteaux, portant une vasque circulaire à quatre griffons saillants.

Montmorin (Photo et Texte Emile Taillefer) : au cœur de la "Toscane auvergnate", très haut perché sur sa motte, ce petit village attire le regard de très loin et force l'admiration dès que l'on s'approche de "La Vialle", au-dessous de la superbe église Ste Croix, St Austremoine, "suspendue" dans le ciel, et des vestiges incomparables du vieux château-fort datant du XIIe siècle. En poursuivant sur la route de Fayet le Château, le premier chemin rural sur la gauche permet d'avoir une vue d'ensemble sur la porte du château, surmontée de mâchicoulis, encadrée par deux tours parfaitement conservées. A l'intérieur de la forteresse, le corps de garde abrite une salle d'armes, un musée de l'outil et une salle consacrée aux arts et traditions populaires.

Je vous souhaite un bon début de semaine
Je tacherai de passer sur vos blog durant la semaine
Bises à tous
Janine


 

 

Repost 0
Published by janine - dans l'auvergne
commenter cet article
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 05:00

Région Auvergne
Département du Puy de Dôme
Préfecture Clermont-Ferrand
Sous-préfecture Issoire et Riom
Villages du Livradois Forez
'est une succession de plateaux granitiques boisés, entaillés par une multitude de cours d'eau et séparés par la vallée de la Dore, affluent de l'Allier. Cette Auvergne que l'on dit "côté Soleil levant" est un trésor de savoir-faire et de traditions.
Les villes coutelières et papetières agrémentent le paysage ; les jasseries des Hautes Chaumes sur les monts du Forez et les nombreux musées et châteaux jalonnent la Route des Métiers.

Villages du Livradois Forez 1

Billom (Photo Emile Taillefer) : ce village de charme se présente sous d'étroites rues pavées bordées de maisons à pans de bois et de petits boutiques, de portails sculptés, de fenêtres à meneaux qui ça et là accrochent le regard. Aujourd'hui, les murs de la vieille ville racontent le passé médiéval de la cité comme l'église St Cerneuf de style gothique poitevin, l'église St Loup de style gothique médiéval ou son beffroi du XVIe siècle. Les maisons à pans de bois sont bâties selon un système de construction assez simple, un assemblage de pièces de bois rempli d'un hourdis. Le visiteur sera charmé par sa visite après avoir découvert la place du marché au chanvre et la place de la halle.

Vollore Ville (Photo Commune de Vollore) : vieux bourg bâti dans un site plutôt charmant à l'emplacement d'un castrum antique ravagé au VIe siècle, Vollore Ville était situé sur l'ancienne voie romaine "Agrippa" reliant Lyon à Saintes. Intéressante église, en partie romane et en partie gothique, le village conserve également son imposant château. De l'enceinte médiévale il ne reste que le donjon et la salle des gardes, largement remaniés au XVIIIe siècle : le corps de bâtiment est en granit blond.

Auzelles : installé dans les collines au milieu des bois, c'est un petit village de caractère typique des monts du Livradois. Le village resserre ses quelques maisons de pierre autour de son église fortifiée. Juché sur un promontoire rocheux, il attire le regard. Au centre, à côté de la place, préside l'église St Blaise : des peintures murales ornent sa chapelle absidiale sud et deux cloches du XVIIe siècle égrènent gaiement les heures.


 

 

Repost 0
Published by janine - dans l'auvergne
commenter cet article
30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 05:00

Région Auvergne
Département de l'Allier
Préfecture Moulins
Sous-préfecture Vichy et Montluçon
Montagne Bourbonnaise
Villages de Montagne Bourbonnaise
Il faut découvrir cette région à pied grâce aux sentiers de grande randonnée, ou en voiture : se découvre alors un pays couvert de forêts, les sommets s'élèvent hardiment au dessus des vallées où abondent ruisseaux à truites et pittoresques cités.
C'est le toit du département, aux points de vue remarquables et aux légendes aussi nombreuses que les rochers aux légendes, aussi nombreuses que les rochers aux noms évocateurs : pierres percées, pierres à bassins, pierres branlantes.

Montagne Bourbonnaise 3 et fin "allier"

De vallées encaissées en landes mélancoliques, de frais bocages en forêts drues et sombres, de cascades pétillantes en rocs taillés par l’érosion, ce petit massif granitique à l'est de Vichy, recèle d’innombrables balades qui dévoilent une nature authentique et préservée.

La Montagne bourbonnaise, surnommée la "Petite Suisse", offre un bon réseau de chemins balisés. Si les dénivelés sont importants, la marche est aisée et récompensée par la découverte d'un environnement préservé aux beautés insoupçonnées. Le Puy de Montoncel « émerge » à 1 287 mètres offrant un spectaculaire panorama. Châtel-Montagne, un des principaux bourgs avec le Mayet-de-Montagne et son osarium, est renommé pour son église, un des plus beaux édifices romans du département. Châtel-Montagne est aussi réputé pour les nombreux ateliers d'artistes et artisans. Vous pourrez également vous essayer au géocaching, "une chasse au trésor high-tech" à découvrir en famille ou entre amis.
De nombreux gîtes d'étape permettent à chacun de se dessiner un itinéraire adapté et la base FFCT des Monts de la Madeleine est un excellent point de départ pour rayonner dans toute la montagne.

Vue de la montagne Bourbonnaise

 

 

Repost 0
Published by janine - dans l'auvergne
commenter cet article
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 05:00

Région Auvergne
Département de l'Allier
Préfecture Moulins
Sous-préfecture Vichy et Montluçon
Montagne Bourbonnaise
Villages de Montagne Bourbonnaise
Il faut découvrir cette région à pied grâce aux sentiers de grande randonnée, ou en voiture : se découvre alors un pays couvert de forêts, les sommets s'élèvent hardiment au dessus des vallées où abondent ruisseaux à truites et pittoresques cités.
C'est le toit du département, aux points de vue remarquables et aux légendes aussi nombreuses que les rochers aux légendes, aussi nombreuses que les rochers aux noms évocateurs : pierres percées, pierres à bassins, pierres branlantes.

Montagne Bourbonnaise 2



Lapalisse (Texte Miguel Bravo) : ce sont, on le sait, les vérités de La Palice (orthographe onomastique) qui font la renommée de Lapalisse (orthographe actuelle). On sait également qu’à l’origine de ces vérités est une chanson et une déformation : le « il faisait encore envie » de la chanson, est devenu « il était encore en vie » connu dans toute la Francophonie. Or, Lapalisse est un magnifique village situé entre les plaines bourbonnaises et les hautes terres de la Montagne. En entrant dans la ville, on découvre un spectacle grandiose. Dominées par le château construit entre les XIe et le XIIIe siècle (avec sa chapelle, monument historique du XVe siècle), les ruelles s’étagent jusqu’au pont sur la Besbre dans un amoncellement de maisons tout à fait pittoresque.

Ferrière s/Sichon (Photo Jacky Proyart) : comme le laisse deviner le nom du village, on a exploité ici le minerai de fer depuis les temps les plus anciens. Au XIIe siècle, s’édifie l’église St Mayeul et le bourg attire foires et marchés. Au milieu du XIXe siècle, il compte plus de 3 300 habitants, avant que la création, en 1880, des communes de Lavoine et La Guillermie ne le vide d’une bonne moitié de sa population. Riche d’un patrimoine historique et naturel important, le village attire chaque année un nombre grandissant de visiteurs.

Châtelus : le château du XIIe siècle dominait le bourg, sa mention la plus ancienne remonte à 1196. Abandonné dès le XVe siècle, il n’en reste aujourd’hui que la Maison des Dîmes qui était le corps de garde de l’ancien château fort. Le village ne manque pas d'autres attraits avec la butte féodale, le jardin public, l'église St Cyr, le faubourg de Gribory avec son moulin en activité et enfin le musée de l'école.


 

 

Repost 0
Published by janine - dans l'auvergne
commenter cet article
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 05:00

Région Auvergne
Département de l'Allier
Préfecture Moulins
Sous-préfecture Vichy et Montluçon
Montagne Bourbonnaise
Villages de Montagne Bourbonnaise
Il faut découvrir cette région à pied grâce aux sentiers de grande randonnée, ou en voiture : se découvre alors un pays couvert de forêts, les sommets s'élèvent hardiment au dessus des vallées où abondent ruisseaux à truites et pittoresques cités.
C'est le toit du département, aux points de vue remarquables et aux légendes aussi nombreuses que les rochers aux légendes, aussi nombreuses que les rochers aux noms évocateurs : pierres percées, pierres à bassins, pierres branlantes.

Montagne Bourbonnaise  1

Châtel Montagne (Photo Pierre Tichadou) : situé aux confins des départements de l'Allier et de la Loire, c'est un petit bourg bâti sur un col, dont sa situation lui a valu d'être un des lieux importants de la vie de la Montagne Bourbonnaise, et ce bien avant le XIIIe siècle pendant lequel les Montmorillon eurent alors un château, dont il ne subsiste qu'une partie du donjon et de l'enceinte. A voir absolument, l'église romane, dédiée à Notre Dame et qui fut rattachée à Cluny, un très bel édifice dont le granit sublime la lumière du soleil, particulièrement au couchant. Le village fait parti des villages de charme de l'Allier.

Arfeuilles : il s'agit d'une jolie bourgade, agréablement fleurie, qui montre un visage pimpant et sait dévoiler ses trésors à qui se montre patient. Elle recèle en son sous-sol quantité de souterrains attestant d’un passé fort ancien. Au XVe siècle, les seigneurs de Montmorillon y élevèrent un château dont on peut toujours admirer les vestiges. Il comportait cinq étages et le donjon carré mesurait 16 mètres de côté. Au XVIIe siècle, il devint propriété d’un certain Philippe de Guillard, faux monnayeur notoire, condamné à mort et exécuté à Moulins. Le château fut rasé sur ordre de Richelieu.

Le Mayet de Montagne : capitale de la montagne bourbonnaise au sud est de Vichy, cette pittoresque bourgade est installée dans la vallée du Sichon. Le village fut de tout temps un carrefour de routes et une étape obligée où montures et voyageurs soufflaient un brin. Un relais de poste important s’y installa dès la fin du moyen âge et le bourg devint un centre prospère de meunerie.


 

 

Repost 0
Published by janine - dans l'auvergne
commenter cet article
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 05:00

Région Auvergne
Département de l'Allier
Préfecture Moulins
Sous-préfecture Vichy et Montluçon
Villages du Bocage Bourbonnais
Ce pays se compose de quatre micro régions : le pays de Tronçais, le pays du Bocage, le Val de Cher et une partie de la Combraille. La forêt de Tronçais est la plus belle chênaie d'Europe, grâce à Colbert, plantée pour la marine nationale. La région de Moulins donne un bon aperçu du bocage avec de grandes parcelles peuplées de châteaux au milieu de parcs.
Lieu de détente et de loisirs, le Val de Cher longé par le canal de Berry est aussi le pays des églises romanes de style berrichon. Enfin, il faut découvrir le pays de la Châtaigneraie, zone de collines entaillées par des rivières.

Villages du Bocage Bourbonnais 3

Agonges (Photo Mireille Grumberg) : la commune forte d'un patrimoine historique important, est une étape incontournable pour le visiteur. Son église du XIIe siècle et ses nombreux châteaux et demeures témoignent de son riche passé. L'église a été construite au cours du XIIe siècle et a connu plusieurs restaurations successives. Dans l'écrin de son village, ouvrant tel un belvédère sur le paysage vallonné du bocage environnant parsemé de châteaux, l'édifice est plein de charme. Son clocher résonne toujours indiquant les heures et les demi heures. Des messes ont lieu régulièrement.

Souvigny (Photo Guillaume Chevillot) : les richesses architecturales de cette cité, son passé religieux et historique ainsi que sa fête médiévale attirent chaque année nombre de touristes. L’ensemble prieural avec sa célèbre colonne du zodiaque fait partie du patrimoine exceptionnel de cette commune. Il faut savoir encore que la cité, devenue à partir du XIIIe siècle, petite capitale du Bourbonnais, eut à subir les foudres de la Révolution : son église St Marc fut vendue comme bien national, avant de redevenir, en 1877, église paroissiale.



 

Repost 0
Published by janine - dans l'auvergne
commenter cet article
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 05:00

Région Auvergne
Département de l'Allier
Préfecture Moulins
Sous-préfecture Vichy et Montluçon
Villages de Sologne Bourbonnaise
Entre Loire et Allier, coule la Besbre en Sologne Bourbonnaise. La région se présente comme un pays de bas plateaux, aux horizons sans fin. De nombreux étangs occupent le fond des vallons tandis que les hauts de pays sont couverts de bruyères et surtout, de bois et de taillis.
C'est le paradis de la pêche, de la chasse et... un grand pays d'élevage, plein de charme et de mystère. Les châteaux sont le principal ornement architectural de ce pays.

Villages de Sologne Bourbonnaise 2



Chatelperron (Photo Michel Vincendeau sur http://www.mesvoyagesenfrance.com) : ce village perché sur sa butte en Val de Besbre, avec son église du XIIe siècle, son vieux château, et en contrebas l’étang avec son vieux moulin, est un magnifique site classé. La Faige y signalait l'existence d'une très belle pierre héraldique composée de trois écussons : celui des ducs de Bourbon à partir de Jean Ier en 1410, celui qu'ils adoptèrent depuis l'alliance du duc Jean II avec Jeanne de France, fille du roi Charles VII, enfin les armes propres de Charles III, connétable de Bourbon.

Montaiguët en Forez (Photo Michel Vincendeau sur http://www.mesvoyagesenfrance.com) : aux confins du Bourbonnais et du Forez, le village possède une porte fortifiée du XVe siècle classée monument historique. Elle abritait probablement dans sa chambre haute, au dessus du passage voûté, la salle capitulaire de l'église qui a été construite à la même époque. Dans le village fortifié, le visiteur pourra encore admirer quelques belles maisons ainsi que le château du XIIe siècle. Ce château a été fortement remanié au XVe siècle par Pierre de la Fin, alors abbé de la Bénissons Dieu.

Chavroches (Texte Miguel Bravo) : ancienne châtellenie du Bourbonnais, Chavroches étage ses maisons sur une colline que le donjon du château signale de très loin. Depuis la route qui longe la rieuse vallée de la Besvre, on accède par des ruelles de ville en forte pente, bordées de vieilles maisons, à l’esplanade ombragée occupée par l’église, le château et le cimetière ; mais on peut y accéder aussi par des sentiers escarpés qui gravissent nerveusement le dénivelé. De là, la vue sur la plaine fertile et sur le plan d’eau est un enchantement. Inscrit au patrimoine, le château est des XIIe et XVe siècles. Bien que très remaniée, l’église à clocher mur spectaculaire de quatre baies, date du XIIe siècle.


 

 

Repost 0
Published by janine - dans l'auvergne
commenter cet article
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 05:00

Région Auvergne
Département de l'Allier
Préfecture Moulins
Sous-préfecture Vichy et Montluçon
Villages du Bocage Bourbonnais
Ce pays se compose de quatre micro régions : le pays de Tronçais, le pays du Bocage, le Val de Cher et une partie de la Combraille. La forêt de Tronçais est la plus belle chênaie d'Europe, grâce à Colbert, plantée pour la marine nationale. La région de Moulins donne un bon aperçu du bocage avec de grandes parcelles peuplées de châteaux au milieu de parcs.
Lieu de détente et de loisirs, le Val de Cher longé par le canal de Berry est aussi le pays des églises romanes de style berrichon. Enfin, il faut découvrir le pays de la Châtaigneraie, zone de collines entaillées par des rivières.

Villages du Bocage Bourbonnais 2

Néris les Bains (Photo Didier Tais) : destination à la fois thermale et touristique, la ville est une cité qui propose des activités variées dont il faut apprécier le charme et la douceur de vivre. L'environnement préservé, la beauté des parcs et jardins sont propices aux loisirs et aux activités de plein air. Néris les Bains possède un patrimoine particulièrement riche. Des trésors d'architecture se dévoilent au détour des rues ; les vestiges gallo-romains côtoient le style belle époque et les infrastructures actuelles.

Huriel (Photo David Jimmink) : dans un paysage vallonné et boisé du Val de Cher, Huriel est une ancienne ville close qui fut, autrefois, un lieu militaire stratégique qu'utilisèrent les Bourbons. La commune conserve aujourd'hui deux vestiges de son histoire : un donjon seigneurial et une église, jadis siège d'un prieuré bénédictin. Ces édifices remarquables, tous deux des XIe et XIIe siècles, sont classés l'un et l'autre "monuments historiques". Au siècle dernier, un grand vignoble constituait la principale richesse de la commune d'Huriel et la quasi totalité de la population vivait de la vigne, qui couvrait alors 1 200 hectares. En 1886, le phylloxéra a ravagé la vigne et aujourd'hui, seuls une dizaine d'hectares subsistent. Depuis la disparition de la vigne, la population d'Huriel est devenue essentiellement ouvrière et agricole.

Besson (Photo Eric Wanner sur http://chtoric67.canalblog.com) : rares sont les villages entourés d'autant de châteaux : trois au total ici. La petite bourgade située en plein coeur du Bourbonnais possède outre ces châteaux, une église romane. Elle fut jadis le théâtre de splendeurs aujourd'hui disparues dans la mémoire collective, mais sculptées dans la pierre. Témoignage de ce passé révolu, l'église possède un clocher trapu et deux beaux portails décorés de feuillages stylisés et d'animaux fantastiques. Davantage qu'un vestige suranné, cet édifice demeure un joli fleuron de l'art auvergnat.


 

 

Repost 0
Published by janine - dans l'auvergne
commenter cet article
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 07:09

Région Auvergne
Département de l'Allier
Préfecture Moulins
Sous-préfecture Vichy et Montluçon
Villages de Sologne Bourbonnaise
Entre Loire et Allier, coule la Besbre en Sologne Bourbonnaise. La région se présente comme un pays de bas plateaux, aux horizons sans fin. De nombreux étangs occupent le fond des vallons tandis que les hauts de pays sont couverts de bruyères et surtout, de bois et de taillis.
C'est le paradis de la pêche, de la chasse et... un grand pays d'élevage, plein de charme et de mystère. Les châteaux sont le principal ornement architectural de ce pays.

Villages de Sologne Bourbonnaise 1


Montaigu le Blin (Photo Pierre Tichadou) : le château du moyen âge de ce village occupe un vieux site celtique. Les arbres du parc ont mérité le classement du site. La fière forteresse du village fut construite au début du XIIIe siècle selon une nouvelle conception de l'architecture militaire. La façade nord a été reconstruite et agrandie au XVe siècle, avec la construction d'une vaste tour par Geoffroy de Chabannes. Six tours sur les neuf qui composaient la forteresse d'origine restent en place aujourd'hui et permettent d'apprécier dans son ensemble la construction du XIIIe siècle. La tour dite "des de Chabannes", entièrement restaurée, est ouvertes aux visites sur ses trois niveaux.

Billy (Photo Pierre Tichadou) : place forte massive qui surveille son gué, cette cité sur l'Allier est protégée par une succession de murs d'enceinte, de remparts concentriques qui semblent tomber vers l'Allier et les marais. Partout des vestiges rappellent le passé militaire de cette grande forteresse militaire : l'imposante capitainerie, l'immense porte fortifiée du château, l'auditoire et son beffroi et enfin la fameuse brèche faite à coups de canon par les protestants en 1576 et qui livra le village au feu. De petites maisons secrètes, parfois à pans de bois, regardent indéfiniment l'horizon par dessus les remparts. Ce village figure parmi les villages de charme de l'Allier.

Chevagnes (Photo Eric Wanner sur http://chtoric67.canalblog.com) : situé en Sologne bourbonnaise, le territoire de Chevagnes étonne par ses champs verdoyants aux chênes aux feuilles argentées l'automne. Les maisons à colombages, parfaitement restaurées et dont la plus vieille date de 1466, situées dans le quartier ceinturant l'église. Dans ce pittoresque village, il faut découvrir l'église St Xyste et St Nizier, avec son inscription murale extérieure partiellement effacée mais encore visible datant de 1793, de même l'actuelle mairie, vieille bâtisse du XIXe siècle, et enfin le chemin du pont des Ternes, lieu de promenade et de flâneries.


 

 

Repost 0
Published by janine - dans l'auvergne
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de nenette206
  • Le blog de nenette206
  • : je suis retraitée j' habite la région Bourgogne ce blog je l ' ai créer pour amitié et mettre mes images que j 'aime
  • Contact

Bonjour

la  banniere  et  le  fond  de  mon blog    a  était    faites  par

  PteFleurs son site  c 'est  ici

je vous souhaites  une  bonne semaine

Recherche

il est l 'heure