Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2016 2 09 /02 /février /2016 05:00

aDépartement des Alpes de Haute Provence
Haute Provence

 les alpesde haute provence 5
Reillanne (Photo Emile Taillefer) : le petit village est situé entre le Lubéron et Forcalquier. Il fait partie de ces villages provençaux typiques, perchés sur une colline mûrie par le soleil, où les parfums d'herbes aromatiques mêlés au chant des cigales rappellent la Provence. Le visiteur flânera avec bonheur dans les petites ruelles du village que trouent ça et là des échappées de lumière avec des maisons de caractère, des passages couverts, de jolies places et de très belles portes.
$$$$$$$$$$$$$$$$

Sigonce (Photo Sébastien Thébault) : caché dans les collines de Haute Provence, c'est un village discret et coquet. Après avoir abrité des industries au XIXe siècle, il est devenu un charmant bourg résidentiel qui a conservé sa disposition concentrique dont le maintien s'explique par son passé industriel avec l'exploitation de lignite et calcaire à chaux. Au XIVe siècle, les comtes de Forcalquier firent don des terres de Sigonce au prieuré de Ganagobie. Le village doit donc aux moines la maison forteresse qui trône en son centre et dont la haute tour surmontée d'un campanile à horloge évoque irrésistiblement un phare. Autour s'étend un enchevêtrement de ruelles, de maisons de pierre joliment restaurées, de courettes, de terrasses, de fontaines et de lavoirs. Près de la place ombragée où se tient le minuscule marché, l'église rustique des XIVe - XVIe siècles avec son abside en cul de four et son petit clocher peigne, a conservé un remarquable toit de lauzes.
$$$$$$$$$$$$$$$$

Mane (Photo Frédéric D. sur http://www.photos-provence.fr) : c'est un beau village classé parmi les villages et cités de caractère du département situé au coeur du pays de Forcalquier et de ses magnifiques paysages qui déclinent leurs couleurs au gré des saisons. Vastes champs cultivés, plateaux et collines vallonnées encadrent le village sous un des ciels les plus purs de Provence. Le village s'enroule sur sa butte de manière originale, couronnée par un double rempart. Il faut y découvrir la façade baroque de l'église St André encadrée de deux portes monumentales, de même que le clocher et sa tour de pierre de taille haute de 31 mètres.





Partager cet article
Repost0
8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 05:00

Département des Alpes de Haute Provence
Pays de la Haute Provence

pays des alpes de haute provence



Volonne (Photo Emile Taillefer) : c'est un petit village pittoresque typiquement provençal situé sur la rive gauche de la Durance, accroché à un éperon rocheux et entouré de beaux paysages de vergers. En se promenant dans les petites rues du village, on pourra admirer de belles maisons anciennes avec de superbes portes médiévales. A côté de la mairie, le château bastide du XVIIe siècle avec son superbe escalier décoré de gypseries est à découvrir absolument. La rue de Vière permettra de découvrir le "Chemin de rondes" des vieux remparts avec un aqueduc datant du XVIe et XVIIe siècle.
$$$$$$$$$$$$$$$$$$

Pierrevert (Photo Emile Taillefer) : détruits lors du tremblement de terre de 1701, les remparts qui protégeaient le village ne sont plus. Demeure encore la dernière porte fortifiée (le portail St Joseph), épargnée par les guerres, de même qu'une ancienne maison forte du XIIe siècle transformées vers 1547 en manoir renaissance, ainsi que la magnifique chapelle St Patrice du XIVe siècle. L'église paroissiale date du XIIe siècle. Après le tremblement de terre, elle a été reconstruite en intégrant le portail de l'ancienne église St Jean. Ce village méridional décrit par Jean Giono a conservé son aspect médiéval.
$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

Vachères (Photo Daniel Marconnet) : c'est un village perché typique du pays de Haute Provence posé au milieu d'une nature préservée qui offre des paysages extraordinaires. L'ensemble du vieux village est harmonieusement conçu, restauré avec soin avec des matériaux du pays. Les touristes se baladeront avec plaisir dans les ruelles dallées du village, et croiseront de belles maisons de pierre, un prieuré rénové avec goût et des passages couverts qui donnent beaucoup de cachet au village.



 

 

Partager cet article
Repost0
6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 05:00

Département des Alpes de Haute Provence
Pays de la Haute Provence
 

pays de haute provence 3


Céreste (Photo Emile Taillefer) : au pied du massif du Luberon, entre le pays de Forcalquier et le pays d'Apt, Céreste est un charmant village posé au milieu de paysages exceptionnels. Le visiteur se promènera avec plaisir dans les petites ruelles caladées de la partie médiévale du village et passera devant quelques belles maisons en pierre des XVe et XVIIIe siècles. Il faut s'arrêter sur la place de Verdun pour admirer les gargouilles des façades XVIIe et XVIIIe siècles. Peu à peu les maisons de caractère sont restaurées et aménagées avec goût. Certaines sont transformées en auberge, d'autres en ateliers d'art ou artisanat.
$$$$$$$$$$$$$$$$$$

Forcalquier (Photo Roger Trungel) : aux alentours du village situé sur un promontoire dominant la vallée de la Durance, le visiteur sera émerveillé par la variété de paysages et la richesse de la végétation où lavandes et plantes arômatiques mêlent subtilement leurs parfums à la pureté de l'air. Depuis la citadelle, le panorama est magnifique sur le village et ses environs.
$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

Cruis : entre champs de lavandes et garrigues odorantes, le charmant village est installé paisiblement à l'orée des forêts de hêtres de la montagne de Lure, au nord du pays de Forcalquier. Les champs de lavandes et plantes médicinales qui entourent Cruis ont permis au village d'être jadis une plaque tournante importante pour le commerce des huiles essentielles. Le village classé parmi les villages et cités de caractère du département, a conservé tout son cachet et propose une charmante balade à travers ses petites ruelles fleuries, ses jolies placettes, ses anciennes maisons en pierre aux couleurs harmonieusement déclinées et son église qui abrite un retable du XVIIe siècle magnifiquement restauré.



Partager cet article
Repost0
4 février 2016 4 04 /02 /février /2016 05:00

Alpes de Haute Provence
Pays de Haute Provence


Oppedette (Photo Emile Taillefer) : minuscule village perché, ce bourg de Provence a été magnifiquement restauré ces dernières années. En saison, il attire de nombreux visiteurs séduits par l'harmonie de son architecture. Ses gorges où coulent le Calavon comptent parmi les plus belles de la région. Près du cimetière, des rochers creusés en carré, vestiges d'un oppidum gallo-romain, témoignent de l'occupation ancienne du site. A cet endroit, un belvédère permet d'embrasser d'un seul regard la totalité du village qui domine le canyon. A admirer encore dans ce village, l'église, la fontaine et les lavoirs.
$$$$$$$$$$$$$$$$$$

Entrepierres (Photo Emile Taillefer) : blotti au pied de falaises rocheuses stratifiées et dominé par les rochers de St Michel et la montagne de la Baume, ce minuscule village construit tout en pierres de taille grises et d’une harmonie parfaite porte bien son nom. Son superbe petit clocher de pierre de style roman est aussi d’une merveilleuse sobriété. Le peu de maisons qui demeurent dans ce lieu sont toutes restaurées dans les règles de l’art, sans faute de goût, et le village est parfaitement fleuri et entretenu avec amour : un passage couvert, des boiseries en bois sombre, plantes grasses et coquets massifs de fleurs, jardins avec pelouses verdoyantes, ...
$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

Lurs (Photo Emile Taillefer) : belvédère sur la plaine de la Durance, ce village classé parmi les villages et cités de caractère du département s'étire sur un éperon rocheux entre ciel et terre, entouré d'oliviers. La création du village remonterait, d'après la légende, à Charlemagne qui aurait donné cette terre aux évêques de Sisteron. Le beffroi de l'horloge au charme incontestable fait office de porte d'entrée du village. De chaque côté des ruelles, de superbes maisons de pierre se suivent, restaurées avec soin et goût.





Partager cet article
Repost0
3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 05:00

Département de haute Provence
Haute Provence
Au nord, la montagne de Lure est une barrière climatique protectrice, au sud le Luberon fait frontière avec la basse Provence. Entre ces deux géants couchés se love le Pays de Forcalquier fait de collines et de vallées rieuses. Les vallées de la Durance et la Bléone ajoutent à cette région une sensation de fraîcheur

haute provence 1

Simiane la Rotonde (Photo Emile Taillefer) : ce magnifique petit village classé parmi les villages et cités de caractère du département est perché sur une colline entourée de champs de lavande, entre le pays de Forcalquier et le Luberon. Le village possède un riche patrimoine historique qui date du moyen âge et de la renaissance. Du château fort de la famille seigneuriale des Simiane Agoult, il reste aujourd'hui la rotonde du XIIe siècle qui domine le village du sommet de sa butte. Cette rotonde se présente comme un large donjon de forme presque ronde avec un immense plafond voûté.
$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

Banon (Photo Emile Taillefer) : adossée au plateau d'Albion entre Lure et Ventoux, boisés de chênes blancs, d’yeuses et d’aveliniers, la commune a obtenu une renommée nationale grâce au délicieux fromage de chèvre qui est élaboré depuis des siècles. Bénéficiant d’un climat exceptionnellement ensoleillé en Haute Provence, loin des grandes voies de communication, point de replis devant toutes les calamités de l’histoire, Banon a gardé un caractère naturel dans son écrin de lavande et de céréales d’altitude qui dans la première quinzaine de juillet, lui dessinent un damier aux couleurs saisissantes.
$$$$$$$$$$$$$$$$$$

Dauphin (Photo Catherine Raybaut sur http://clochers.org) : ce village aux allures provençales est classé parmi les villages et cités de caractère du département. L'église St Martin des XVe et XVIe siècles arbore un style roman. Sa crèche la plus ancienne de Haute Provence, est classée monument historique. Le village est rempli de rues caladées, passages couverts et vestiges de remparts.

haute provence 1

 

Partager cet article
Repost0
2 février 2016 2 02 /02 /février /2016 05:00

La vallée de l'Ubaye
C'est dans les années 1830, sous l'impulsion du général Haxo, que la fortification en masse de la vallée de l'Ubaye fut entreprise, avec la construction du fort de Tournoux23, le « Versaille militaire du XIXe siècle ». Après la mort d'Haxo, Séré de Rivières fut son continuateur. Achèvement de Tournoux avec la construction de la batterie de Caurres, la batterie du vallon de Claous, la batterie de Cuguret, la batterie de Roche Lacroix haute et basse, la batterie de mallemort, la batterie de Viraysse et son casernement, le fortin de Pelousette, la position de Roir'Alp, le fortin Las Planas à la Tête de Vinaigre, le fortin du mont des Fourches et son casernement, caserne Breissand de Jausiers, casernement de Restefond, observatoire militaire de Cuguret, la redoute de Chaudon, la batterie du Col-Bas et la caserne Courtigis à Saint-Vincent, les forts autres ouvrages de moindre importance tels les postes de la Duyères : à la fin du XIXe siècle, la vallée n'a que peu à craindre d'une invasion italienne.
Dans les années 1930, un siècle après Haxo, un autre bâtisseur marqua la vallée : André Maginot.
Les forts Séré de Rivières étant devenus vulnérables avec les progrès de l'artillerie, des forteresses en béton armé, souvent enterrées, furent construites. Ce fut le puissant ouvrage de Roche-la-Croix, un « sous-marin terrestre », verrou du vallon de Larche, avec les autres ouvrages de Saint-Ours Haut et Bas. Puis le plus haut ouvrage de la ligne Maginot, l'ouvrage de Restefond, l'abri du col de Restefond, l'observatoire de Serre-la-Plate, l'ouvrage de Plate Lombarde, l'ouvrage de la Moutière, l'ouvrage de Grange Commune. Plus quelques petits ouvrages annexes, comme les points d'appui des Sagnes, de Larche, de Serenne... Ces effort portèrent leurs fruits. En 1940, grâce à la ligne Maginot des Alpes, de la frontière suisse à Nice en passant par l'Ubaye, 100 000 chasseurs alpins français résistèrent victorieusement à l'assaut de 600 000 soldats italiens. Seuls quelques territoires mineurs avaient été perdus, et le carrefour ubayen était toujours français. En 1939 s'installa aussi dans la vallée le 11e bataillon de chasseurs alpins, qui malgré la débâcle de 40 s'illustra brillamment dans le nord de la France.
Malheureusement, malgré la victoire française dans les Alpes, l'Italie en 1942 et l'Allemagne en 1943/1945 occupèrent l'Ubaye et surtout ses forts. En 1945, des combats eurent lieu entre les Français ayant repris Tournoux, face aux Allemands retranchés dans le « sous-marin » de Roche-la-Croix. Une fois de plus, la Haute-Ubaye avait connu les combats.
Après la guerre, le 11e BCA remplaça le 15 BCA et s'installa en 1948 dans la vallée (hormis la parenthèse de la guerre d'Algérie) et les fort furent démilitarisés, abandonnés.
Aujourd'hui, certains forts, comme celui de Tournoux, se visitent. D'autres, comme celui de Cuguret appartiennent à des particuliers. Le 11e BCA a été dissout et la caserne de Jausiers abandonnée. Mais cependant, même si la « grande époque » de « l'Ubaye militaire » entre 1830 et 1945 est finie. Le CIECM, successeur du 11e BCA, est dissous en 2008. La présence militaire en Ubaye s'achève

http://i39.tinypic.com/2rqhmdf.jpg

http://i39.tinypic.com/34g9f92.jpg

$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

http://i43.tinypic.com/290pu2x.jpg

$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

http://i40.tinypic.com/2w6apmu.jpg

http://www.imagerun.info/img140/vm6w4i5j4pbf0t0a.gif

Partager cet article
Repost0
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 05:00

la vallée de l'ubaye
Histoire
 Histoire de la vallée de l'Ubaye.
D'après le marquis de Saint-Simon10, Hannibal aurait traversé les Alpes en passant par la vallée de l'Ubaye, mais cette hypothèse est aujourd'hui rejetée par la majeure partie des historiens
La vallée fut habitée dès la fin de la Préhistoire comme en témoignent les très nombreux vestiges découverts un peu partout. Durant l'Antiquité, la tribu celto-ligure des Esubiens peupla la vallée
Cette dernière fut rattachée à l'Empire romain par Auguste13 et fit partie de la petite province des Alpes Cottiennes. Une voie romaine traversait la vallée, nommée alors Vallis nigra14. Les Romains ont occupé le site de Faucon, et aussi probablement la position fortifiée de Tournoux, laquelle est utilisée depuis la préhistoire jusqu'à Maginot. D'ailleurs, le site tirerait son nom d'un certain Turnus, officier romain. Mais rien n'est moins sur car au Moyen Âge, le nom est Tourneis, « soleil tournant », rappelant le micro-climat de son exposition, et la présence de nombreux cadrans solaires. Les Esubiens furent romanisés et leur civilisation disparut. Peu à peu, la vallée de l'Ubaye perdit une partie de sa population et retourna partiellement à l'état sauvage

http://i43.tinypic.com/4h2l9s.jpg

http://i39.tinypic.com/2yk1aww.jpg

l'Ubaye

$$$$$$$$$$$$$$$$$

http://i44.tinypic.com/afc7pf.jpg

Lac

$$$$$$$$$$$$$$$$

http://i39.tinypic.com/son2c0.jpg

Les Orres

$$$$$$$$$$$$$$$$$

http://i40.tinypic.com/xp7ntz.jpg

Sauze du lac
http://www.imagerun.info/img140/vm6w4i5j4pbf0t0a.gif

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 05:00

La vallée de l'Ubaye
Hydrographie
lac de Marinet, au pied de l'Aiguille de Chambeyron
La vallée de l'Ubaye tire son nom de la rivière éponyme qui la traverse. L'Ubaye naît à la frontière franco-italienne, au col du Longet, dans le massif du Mont Viso, et mesure environ 80 kilomètres6. Elle coule ensuite du nord-est au sud-ouest jusqu'à la commune de Jausiers, où elle bifurque ensuite vers l'ouest jusqu'au confluant avec la Durance, au niveau du lac de Serre-Ponçon. Son principal affluent est l'Ubayette qui prend sa source dans le lac du Lauzanier. Son régime est nivo-pluvial avec de hautes eaux à la fin du printemps et une recrudescence en automne et de basses eaux en été et surtout en hiver.
Du fait de la prédominance de roches meubles (flyschs et marnes noires) et des fortes pentes, la vallée compte de nombreux torrents permanents ou occasionnels. Les torrents permanents principaux sont le torrent des Sagnes (appelé aussi torrent d'Abriès), le torrent de Terre Plaine, le Riou Bourdoux et le torrent de l'Abéous. À la fonte des neiges ou lors des orages estivaux, les torrents comme celui de Faucon ou des Sanières prennent vie, occasionnant parfois d'importants dégâts : la chaussée de la D900 a été fortement endommagée il y a quelques années durant d'un orage par le torrent de Faucon. Avant le XIXe siècle, on comptait plusieurs dizaines de torrents de ce genre, lorsque la vallée était déboisée, ce qui occasionnait chaque été des inondations ou des glissements de terrain7. Ainsi, au XVIIIe siècle, un de ces cours d'eau occasionnels a provoqué un important glissement de terrain en Haute-Vallée, au point que l'Ubaye a été bloqué par un barrage naturel, menaçant Jausiers d'un mini-tsunami qui heureusement n'a pas eu lieu8. Depuis la vallée a été reboisée, et le risque est devenu minime même s'il existe encore.
Le lac du Lauzet-Ubaye
La vallée compte un certain nombre de lacs, certains artificiels (plan d'eau de Jausiers ou retenue de Pra Loup), d'autres naturels parmi lesquels :

http://i43.tinypic.com/212s9zp.jpg

http://i44.tinypic.com/25s54k3.jpg

$$$$$$$$$$$$$$$$$

http://i44.tinypic.com/24ozgq1.jpg

$$$$$$$$$$$$$$$$

http://i44.tinypic.com/2ezqr8k.jpg

$$$$$$$$$$$$$$$$

http://i40.tinypic.com/1606ebr.jpg
Paysages de la vallée de l'Ubaye
http://www.imagerun.info/img140/vm6w4i5j4pbf0t0a.gif

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 05:00

la vallée de l'ubaye
Christianisée à la fin de l'époque romaine, la vallée dépendait de l'évêché d'Embrun. La vallée est rattachée au comté de Provence durant tout le Moyen Âge. Son chef-lieu, Barcelonnette, fut fondé en 1231 par Raimond Bérenger IV de Provence, comte de Provence. Avant cette date, la « capitale » de la vallée était Saint-Pons. En 1388, la vallée fut annexée au duché de Savoie. François Ier emprunta le col de Larche pour aller attaquer l'Italie.
La vallée de l'Ubaye fut rattachée à la France en 1713 par le traité d'Utrecht grâce au maréchal de Berwick, conscient de son importance stratégique, échangée au duc de Savoie Victor-Amédée III devenu roi de Piémont-Sardaigne contre plusieurs territoires piémontais. Elle demande alors son rattachement à la Provence, car elle avait fait partie du comté de Provence plusieurs siècles avant, et pour des raisons économiques (la vallée de l'Ubaye étant commercialement plus tournée vers la Provence que vers le Dauphiné)17. Sur décision royale, la vallée est donc rattachée à la Provence18 et non au Dauphiné (comme le souhaitait le parlement dauphinois. Durant la Révolution, la vallée fut l'une des bases de l'Armée
Dans les années 1830, la première route carrossable est ouverte, désenclavant la vallée : la
N100. Elle est devenue la D900 en 1973. Aux XIXe et XXe siècle, à la suite des frères Arnaud partis de Jausiers, une partie des Ubayens émigrent au Mexique pour faire fortune. Une petite communauté ubayenne s'établit là-bas, contrôlant une part de l'industrie textile mexicaine. Une partie d'entre eux reviendront, certains très riches (lesquels se feront construire les belles « villas mexicaines »). D'autres restent au Mexique, où on trouve aujourd'hui plus de 50 000 de leurs descendants. Ce mouvement a été initié en 1805 par Jacques Arnaud, l'un des fameux Frères Arnaud de Jausiers, qui partit en Louisiane, et fonda la ville d'Arnaudville. Dès 1821, les frères Arnaud partirent au Mexique.
L'Ubaye est occupée par les Italiens en 1942 puis par les Allemands en 1943 et 1944 (et même 1945 pour une partie de la Haute-Ubaye)

http://i39.tinypic.com/eq8d9f.jpg

http://i41.tinypic.com/2el5x6e.jpg

l'Ubaye

$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

http://i44.tinypic.com/14mp6o.jpg 

l'ubaye

$$$$$$$$$$$$$$$$$

http://i39.tinypic.com/142sz9g.jpg

l'ubaye en hiver
http://www.imagerun.info/img140/vm6w4i5j4pbf0t0a.gif

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 05:00

la vallée de l'ubaye
Christianisée à la fin de l'époque romaine, la vallée dépendait de l'évêché d'Embrun. La vallée est rattachée au comté de Provence durant tout le Moyen Âge. Son chef-lieu, Barcelonnette, fut fondé en 1231 par Raimond Bérenger IV de Provence, comte de Provence. Avant cette date, la « capitale » de la vallée était Saint-Pons. En 1388, la vallée fut annexée au duché de Savoie. François Ier emprunta le col de Larche pour aller attaquer l'Italie.
La vallée de l'Ubaye fut rattachée à la France en 1713 par le traité d'Utrecht grâce au maréchal de Berwick, conscient de son importance stratégique, échangée au duc de Savoie Victor-Amédée III devenu roi de Piémont-Sardaigne contre plusieurs territoires piémontais. Elle demande alors son rattachement à la Provence, car elle avait fait partie du comté de Provence plusieurs siècles avant, et pour des raisons économiques (la vallée de l'Ubaye étant commercialement plus tournée vers la Provence que vers le Dauphiné)17. Sur décision royale, la vallée est donc rattachée à la Provence18 et non au Dauphiné (comme le souhaitait le parlement dauphinois. Durant la Révolution, la vallée fut l'une des bases de l'Armée
Dans les années 1830, la première route carrossable est ouverte, désenclavant la vallée : la
N100. Elle est devenue la D900 en 1973. Aux XIXe et XXe siècle, à la suite des frères Arnaud partis de Jausiers, une partie des Ubayens émigrent au Mexique pour faire fortune. Une petite communauté ubayenne s'établit là-bas, contrôlant une part de l'industrie textile mexicaine. Une partie d'entre eux reviendront, certains très riches (lesquels se feront construire les belles « villas mexicaines »). D'autres restent au Mexique, où on trouve aujourd'hui plus de 50 000 de leurs descendants. Ce mouvement a été initié en 1805 par Jacques Arnaud, l'un des fameux Frères Arnaud de Jausiers, qui partit en Louisiane, et fonda la ville d'Arnaudville. Dès 1821, les frères Arnaud partirent au Mexique.
L'Ubaye est occupée par les Italiens en 1942 puis par les Allemands en 1943 et 1944 (et même 1945 pour une partie de la Haute-Ubaye)

http://i39.tinypic.com/eq8d9f.jpg

http://i41.tinypic.com/2el5x6e.jpg

l'Ubaye

$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

http://i44.tinypic.com/14mp6o.jpg 

l'ubaye

$$$$$$$$$$$$$$$$$

http://i39.tinypic.com/142sz9g.jpg

l'ubaye en hiver
http://www.imagerun.info/img140/vm6w4i5j4pbf0t0a.gif

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de nenette206
  • : je suis retraitée j' habite la région Bourgogne ce blog je l ' ai créer pour amitié et mettre mes images que j 'aime
  • Contact

Bonjour

la  banniere  et  le  fond  de  mon blog    a  était    faites  par

  PteFleurs son site  c 'est  ici

je vous souhaites  une  bonne semaine

Recherche

il est l 'heure